Excite

Le PDG de SFR quitte les rênes de la société

Le PDG de SFR, Franck Esser en poste depuis 2000, successivement directeur général, puis PDG, à partir de 2002, quitte ses fonctions. Ce monsieur faisant preuve d'un grand professionnalisme et étant apprécié pour sa courtoisie, mais aussi pour son management fait les frais des difficultés que rencontre la société, pourtant, numéro deux, derrière Orange. L'arrivée de Free avec ses offres dans le mobile n'y est sans doute pas pour rien.

Il faut dire qu'en l'espace d'à peine deux mois, cette société a perdu près de 200 000 clients, Orange et Bouygues Telecom n'ont pas été en reste, mais ils ont su réagir très rapidement. SFR n'a pas aligné ses offres low-cost sur celles de Free chose qui a été faite par Bouygues Telecom qui a mis un plan d'urgence en place. De plus, ce n'est pas lui qui a remporté le contrat d'itinérance avec Free. Cette simple location de réseau rapportera au moins un milliard d'euros à Orange sur trois années. Et pour clore le tableau, la société a raté le lancement de sa nouvelle box, en octobre 2010.

La société n'a trouvé que 155 000 nouveaux abonnés en 2011 alors que Free et Bouygues Telecom comptabilisaient 400 000 nouveaux abonnés chacun sur la même période. Elle peut aussi se vanter d'avoir essuyé un nouveau ratage lors du passage de la TVA à 19.6% sur les forfaits en téléphonie mobile, mais aussi en forfaits internet et fixe. La longueur de la décision avant de déclarer ne pas revoir à la hausse ses tarifs est sans doute en cause. Les autres fournisseurs ayant pris cette décision bien avant l'arrivée de Free sur le marché. Ils ont donc perdu la confiance d'une partie de leurs clients et prospects.

Tous ces facteurs ont permis d'entrainer la nomination de Jean-Bernard Levy à la tête de la société. Le PDG de SFR vient d'être nommé à la tête de Vivendi depuis 2005, il connait bien le secteur d'activité, étant lui-même ingénieur de formation, il a débuté sa carrière dans les années 80 chez France Telecom. Le mystère reste entier quant à la durée de cette nomination. Ce que l'on sait, c'est qu'actuellement, il assure sa charge de travail chez SFR et chez Vivendi. Cette nouvelle était attendue depuis que M.Levy, patron de la maison mère avait annoncé qu'il faudrait sans doute resserrer les boulons pour maintenir la société.

Les inquiétudes des salariés

Les salariés s'inquiètent pour les emplois dans cette société depuis l'annonce faite par M.Levy. Les syndicats s'interrogent déjà sur les conséquences des mesures qui risquent d'être prises afin de redresser la situation.Dans ce contexte difficile, la direction a d'ores et déjà annoncé la suppression de 1500 postes sur moins de deux ans. Le PDG de SFR ne pourra pas échapper à faire une coupe dans les intérims, les CDD et les sous-traitants en premier lieu.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017