Excite

Le plan de redressement de Tesco : résultats décevants

Tesco annonce un premier trimestre à la baisse, concernant ses chiffres de vente en Grande-Bretagne, malgré les mesures prises. Ce qui prouverait que le plan de redressement de Tesco n'a pas porté ses fruits pour l'instant et n'arrange pas la situation. Celui-ci avait été mis en place suite à un brutal "profit warning".

Si les ventes n'ont pas augmenté en contrepartie, le titre progresse à la bourse de Londres. En effet, il passe à 308,15 pence, ce qui équivaut à une progression de 1,77%. Si l'on pouvait penser que le plan de redressement de Tesco allait l'aider à reprendre des forces, ce n'est pour l'instant pas le cas. Rappelons qu'il a été mis en place au début de cette année. Les ventes hors carburant ont reculé de 0,7% entre mars et mai, après avoir enregistré une baisse de 0,5% au quatrième trimestre 2011.

Les ventes au Royaume-Uni enregistrent une baisse de 1,4%. Quant à l'international, représentant un tiers des ventes, l'Asie et l'Europe sont sensiblement stables à + 0,4%. L'Asie où avait été développé le concept de supermarché virtuel dans le métro à Séoul. Le plan visait à reconquérir des clients en mettant en place des mesures agressives destinées à renforcer ses positions, mais il semble qu'elles n'aient pas encore été efficaces. Il faut ajouter que la politique d'austérité mise en place par le gouvernement britannique n'a rien arrangé.

Ces chiffres ne prennent pas en compte les ventes qui auraient été effectuées consécutivement au jubilé de diamant de la reine Élisabeth II. Le jour férié bancaire de fin de printemps n'est pas non plus intégré dans le calcul ; or ces deux événements sont intervenus durant le premier trimestre.

La réaction de Tesco

Au vu des résultats enregistrés après la mise en place du plan de redressement de Tesco, le distributeur annonce qu'à ce moment de l'année, ils sont finalement conformes aux résultats espérés compte tenu des attentes du marché. Les perspectives annuelles resteront inchangées. Le directeur général Phil Clarck avait en effet revu à la baisse les plans d'expansion du distributeur. Il pense que la solution réside dans l'amélioration des magasins ainsi que des ventes en ligne. Selon lui, le distributeur devra faire un effort sur le rapport qualité/prix des produits proposés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017