Excite

Le prêt étudiant pour réussir ses études!

Lancé en septembre 2008, le prêt étudiant pour les études supérieurs (université, école, BTS, DUT…) est un dispositif de prêt sans condition de ressources et sans caution parentale ou d’un tiers. Il est accessible à tous les étudiants de moins de 28 ans, de nationalité française ou ressortissants de l’Union européenne.

Ce prêt étudiant pour des études supérieurs vous permet ainsi de souscrire un emprunt maximal de 15.000 € sans condition de ressources ou caution parentale, et de différer son remboursement jusqu’à 10 ans après le 1er versement. À ce jour, 19.500 prêts ont été contractés depuis 2008 pour 150 millions d’euros.

Les modalités du prêt étudiant

Pour souscrire ce prêt, vous devez vous adresser directement à l’un des 5 réseaux de banques actuellement partenaires du dispositif : les Banques populaires, le Crédit Mutuel CIC, la BRED, les Caisses d’Epargne et la Société Générale. Le taux de l’emprunt, librement fixé par chacun de ces établissements financiers, est d’environ 4 %.

Il est important de savoir que les banques se gardent le droit de sélectionner les dossiers. Le principal critère qui sera examiné par votre banquier est la qualité du projet professionnel à financer.

Les deux profils type d’étudiants concernés

Selon une étude du ministère sur les prêts déjà souscrits, ce dispositif touche 2 profils type d’étudiants. Les premiers sont âgés de 18 à 20 ans. Ils suivent des études courtes, le plus souvent à bac+2 et sont encore logés dans leur famille. Ils ont emprunté entre 3 et 6.000 € pour financer l’achat d’un bien de consommation qui leur assure une autonomie dans leurs études supérieures : une voiture d’occasion, un scooter, un ordinateur… Les seconds ont entre 20 et 22 ans.

Ils sont en formation à bac+3 ou 4, logés en résidence universitaire ou en logement privé, ayant souvent un revenu tiré d’un job étudiant. Ces prêts leur servent de complément pour financer leur vie étudiante : frais d’inscription, logement, dépenses de vie quotidienne…

Le prêt étudiant à remboursement différé

Les modalités de remboursements du prêt étudiant pour des études supérieurs ont à discuter avec votre banquier. Plusieurs possibilités peuvent être envisagées : remboursement différé, avec des échéances variables, les intérêts avant le capital…

Seule obligation : les remboursements ne peuvent pas être différés au-delà de 10 ans après la date de contraction du prêt. En cas de difficulté, l’Etat se porte garant pour chaque contractant à hauteur de 70 % du montant total du prêt, hors intérêt.

Les 30 % restant sont pris en charge par les banques. Enfin, le ministère table sur un taux de défaillance à échéance – c’est à dire de non remboursement – de 5 %, ce qui correspond au taux constaté pour les prêts à la consommation. Reste à attendre 5 à 10 ans pour voir si les étudiants sauront – ou pourront – honorer leurs dettes...

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018