Excite

Quelques infos sur le surendettement

Si on éprouve un problème de trésorerie passager, on n'est pas forcément surendetté. Le surendettement se caractérise par la multiplication des incidents de paiements, puis par des poursuites (saisie sur salaire par exemple). En fait, un particulier est surendetté lorsqu'il ne peut faire face à l'ensemble de ses dettes non-professionnelles.

Selon le réseau CRESUS (les chambres régionales du surendettement social), beaucoup de ménages contractent des crédits revolving pour rembourser un premier emprunt, entrant ainsi dans une spirale infernale, avec la bénédiction de leur banquier, le premier de leurs créanciers. Ainsi, en 2009, 217.000 dossiers ont été déposés en commission de surendettement, soit près de 14 % de plus qu'en 2008. Chaque dossier comptabilisant en moyenne 7 crédits, contre 4 en 2008.

Plusieurs solutions sont envisageables avant de recourir à la Commission de surendettement. Dans tous les cas, il faut éviter d'accumuler des retards de paiements coûteux qui aggraveraient la dette. On peut pensez à faire intervenir les différentes assurances souscrites (incapacité de travail, perte d'emploi...) s'il y a lieu. Et dans le cas d'un endettement passager, autant négocier directement avec ses créanciers des délais supplémentaires ou un rééchelonnement.

Afin de ré-équilibrer son budget, on peut avant tout réduire ses dépenses de train de vie en ne conservant que l'indispensable et renoncer à certains achats superflus. On peut également rechercher une aide financière auprès de son entourage ou de son employeur, mais aussi des organismes et des travailleurs sociaux qui peuvent parfois faire bénéficier de prestations exceptionnelles. Mais surtout, il ne faut pas contracter de nouvel emprunt pour payer ses charges de remboursement, cela aggraverait encore l'endettement.

Source photo :Môsieur J. [version 3.0b] (www.flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017