Excite

Quicksilver boit la tasse aux Etats-Unis

  • Getty Images

Née en 1969 en Australie et basée en Californie (son siège social est à Huntington Beach), l’une des marques emblématiques des sports de glisse, Quicksilver est en difficulté. Spécialisée dans les vêtements de surf et de snowboard (beaucoup d’entre nous ont probablement un vieux t-shirt "quick" qui traîne au fond d'une armoire), elle se voit contrainte de déposer son bilan aux Etats-Unis, peut-on lire sur LSA Commerce et Consommation. L'an dernier, les ventes aux USA ont chuté de 14% pour la marque dont le siège Europe est à Saint-Jean-de-Luz.

ZoneBourse précise que la faillite porte sur 100 millions de dollars d'actifs et sur un passif de plus de 500 millions de dollars. La dette de Quicksilver lui coûte 200 000 dollars par jour. Le groupe, qui pèse 1,4 milliard de dollars, est en difficulté depuis le rachat coûteux de la marque française Rossignol. De nombreux sites spécialisés dans la finance rappellent que la transaction, opérée en 2005, a été suivi d'une revente, à perte, déjà en 2008, creusant au passage la dette à 826 millions de dollars.

Un autre géant de la mode fun va venir au secours de Quicksilver: OaktreeCapital Management, qui avait déjà relancé Billabong, investira, aux côtés de la Bank of America, 175 millions de dollars (soit un peu plus de 155 millions d’euros).

Tout le management de la marque est désormais rapatrié en France, au siège européen de St-Jean-de-Luz. Les analystes financiers expliquent que les activités en Europe et en Asie ne sont pas affectées par ces mesures. Outre Quicksilver, le groupe possède aussi les marques Roxy (mode filles) et DC Shoes (chaussures), qui semblent toute avoir de la peine à s'adapter à la jeune clientèle américaine.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017