Excite

La réduction de l'éclairage public dans les grandes villes françaises

Le grenelle de l'environnement a abouti au vote de deux lois - appelées lois grenelle - dont le but est d'économiser de l'énergie. Les villes de plus de 50.000 habitants ont d'ailleurs des objectifs spécifiques à atteindre avant la fin de l'année 2012. Nombreuses d'entres elles se sont dès lors attaquées à la réduction de l'éclairage public.

La dernière ville en date à avoir opté pour une phase test de réduction l'éclairage public est celle de Ballancourt dans le département de l'Essonne. C'est ainsi qu'à partir de minuit depuis juillet 2012, tous les lampadaires de rue sont systématiquement éteints. Un geste non seulement pour l'environnement, mais également pour le budget de la mairie ! En effet, la facture énergétique pèse généralement pour plus d'un cinquième des dépenses. L'éclairage public est estimé à environ 40 % de la facture totale voire parfois plus.

L'extinction des feux pendant la nuit est une piste pour atteindre les objectifs de réduction de l'éclairage public, mais certaines personnes voient dans cette solution d'autres problèmes surgir. Les rues risquent d'être moins sécurisées, et l'obscurité peut favoriser une recrudescence de la criminalité. La circulation des automobilistes la nuit est par ailleurs plus dangereuse et les lampadaires offre un confort de conduite non négligeable la nuit. Les piétons sont quant à eux moins visibles...

Plusieurs pistes alternatives sont dès lors explorées pour atteindre les objectifs de réduction de l'éclairage public. Paris envisage par exemple de remplacer les lampes du tunnel de l'Alma par des LEDs moins énergivores. Des solutions s'oriente également vers l'utilisation plus intensive de l'énergie solaire. Lyon expérimente des systèmes qui permettent de diminuer l'intensité des lampadaires la nuit, ou même de déclencher une lumière grâce à des détecteurs à l'approche d'un piéton ou d'un véhicule.

Des aides pour les petites communes

Les petites communes de moins 20.000 habitants doivent également faire des efforts en matière de réduction de l'éclairage public. A ce titre, des aides de l'Etat leur ont été accordées pour rénover leurs installations jugées trop obsolètes. La France s'engage dans un effort sans précédent de réduction des consommations de l'éclairage public. Le but recherché est d'économiser l'équivalent de la consommation de 16 millions d'habitants d'ici 2020. D'autres pays européens tels que la Belgique ont déjà par ailleurs opté pour des mesures similaires de réduction de l'éclairage public.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017