Excite

Les rendements assurance vie, comment fonctionnent-ils ?

Imputés selon un taux technique précis et un taux de participation aux bénéfices, les rendements en assurance-vie sont calculés en fonction du type de contrat souscrit par l’adhérent. Un taux de bénéfice minimum est ainsi fixé et revalorisé chaque année. Les unités de compte sont par ailleurs établies par l’assureur.

L’assurance-vie, avantageuse sur le long terme

Placement à double utilité, l’assurance-vie est à la fois un contrat d’assurance et une épargne financière. Faisant fructifier leurs capitaux à durée indéterminée, les souscripteurs ont l’opportunité d’ouvrir plusieurs conventions dans plusieurs sociétés diverses. Les versements effectués sont libres ou programmés (annuel ou mensuel) et ne sont contraints à aucune limite quant au montant. Un système de rachat partiel ou total permet par ailleurs à l’adhérent de disposer de tout ou une partie de l’argent épargné si besoin est. Cette option autorise également les clôtures de contrats. Outre le cadre fiscal avantageux, au sein duquel seuls les gains réalisés et la somme dédiée à un éventuel rachat sont imposés, les rendements en assurance-vie constituent l’avantage essentiel de cette garantie.

Le dynamisme des rendements en assurance-vie

Le taux des rendements en assurance-vie est suggéré différemment selon les organismes d’assurance et le taux fixé sur le marché en cours d’année. Il est par ailleurs important de savoir que tous les taux de rendement proposés sont communiqués en somme nette par rapport aux frais de gestions prélevés par l’assureur sur le versement annuel et en somme brute par rapport aux prélèvements sociaux et fiscaux intervenant dans le domaine. Ainsi, pour dynamiser le rendement, les professionnels conseillent souvent de basculer un contrat sur fonds en euros vers un contrat « multisupports ». Des frais d’arbitrage prélevés sont en général appliqués. Cependant, la plupart des entreprises d’assurance suggèrent quelques opérations gratuites par année.

Les taux connus en 2012 !

Placement préféré des Français, l’assurance-vie est cependant peu comprise en ce qui concerne les frais prélevés et leur montant annuel. Dans l’incapacité d’avoir une visibilité sur les rendements de l’assurance-vie sur une année future, les souscripteurs font face à des contraintes. La législation en vigueur prévoit ainsi un taux de rendement maximum de 3,75 % pour cette année 2012.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017