Excite

Evolution du salaire des cadres en 2014

L'évolution du salaire des cadres en 2014 devrait être stable par rapport aux trois années précédentes. En effet, depuis 2011 celle-ci stagne pour cette partie des salariés qui bénéficient de ce statut. Bien entendu elle varie en fonction de certains paramètres et de chacun. Il faut donc nuancer la hausse prévue par rapport à certaines entreprises et aux situations individuelles.

L'évolution du salaire des cadres en 2014 devrait aller vers une hausse de 2,8%, la même que celle observée depuis 2011. En 2008, le salaire avait enregistré une hausse moyenne de 3,3%. Mais depuis la crise celle-ci a considérablement diminué. La hausse globale de tous les salaires devrait être dans la même lignée que celle de 2011, 2012 et 2013. C'est l'étude annuelle Aon Hewitt qui l'annonce. Il faut savoir que les cadres représentent un actif sur six, soit prés de 40% de la population active.

Les hausses habituelles avant 2009 qui dépassaient souvent 3% ne sont plus que de lointains souvenirs. Dans cette période entre vague amorce de la reprise de la croissance et éclatement de la crise, elle restera donc identique. On peut se demander quand des augmentations plus substantielles interviendront à nouveau. Ce paramètre s'ajoute à une morosité ambiante et aux augmentations d'impôts directs et indirects et notamment de la TVA. Malgré tout, de nombreux avantages sont donnés aux salariés qui bénéficient de ce statut.

Les cadres représentaient une classe légèrement supérieure qui pouvait encore dépenser dans la consommation et épargner. Qu'en sera-t-il au fil des années ? C’est la question que l'on peut se poser. Ce statut est-il toujours attractif ? Il semblerait tout de même qu'il le reste si on compare cette augmentation à celle des ouvriers par exemple qui stagne à 2,1.

Par rapport aux autres catégories socio-professionnelles

L'évolution du salaire des cadres ne leur est pas aussi défavorable que l'on peut le penser. En effet, il faut prendre en considération que l'ensemble des salaires ne connaitra pas une augmentation conséquente au cours de cette année puisqu'elle est évaluée à 1,2% en moyenne. Elle permet tout juste de couvrir l'inflation. De plus, elle ne sera appliquée que par 45% des entreprises si l'on en croit l'étude Aon Hewitt. 4% des entreprises prévoit un gel des salaires durant cette année. Les grandes entreprises se montreront moins généreuses avec les salariés que les petites structures.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017