Excite

Le taux d'endettement maximum

Le taux d'endettement maximum autorisé généralement par les banques et les organismes de crédit ne doit pas excéder 33%. En effet, au-delà, on risque fort de créer une situation de surendettement et de voir les ménages être dans l'incapacité de rembourser leurs crédits. Cette mesure de protection est érigée autant dans l'intérêt des foyers que pour les établissements prêteurs.

Le taux d'endettement maximum se définit selon certains critères très précis. Il prend en compte tous les montants correspondant aux crédits en cours que ce soit des crédits à la consommation ou un prêt immobilier et même par exemple les cartes à réserve d'argent des magasins. Il faut être sûr de ne rien oublier lorsque l'on désire calculer ce taux. Il est donc préférable de relever ces montants sur un trimestre de façon à ne pas omettre une somme qui pourtant serait déterminante pour votre dossier. Il faudra aussi que le ménage calcule le montant de ses revenus. Le revenu à prendre en compte est celui qui figure sur votre feuille d'imposition en net imposable. En cas de profession libérale, il correspondra au bénéfice net qui a été déclaré. À ces revenus peuvent s'ajouter le montant des APL, les pensions alimentaires régulières ou par exemple, les loyers perçus régulièrement.

Par contre, il est nécessaire de savoir que les revenus, considérés comme limités dans le temps ou incertains, comme le travail saisonnier, les primes exceptionnelles, les revenus des locations saisonnières ne seront pas pris en compte par les banques ou les organismes de crédit. Il faut donc en tenir compte lors de l'évaluation qui est faite. Le taux d'endettement correspond au pourcentage des charges par rapport aux salaires cumulés. Par exemple, pour un ménage ayant 3450 euros de revenu et des charges loyer compris de 1190 euros, le taux d'endettement sera de 34.45%. Or le taux maximum conseillé est de 33%, il sera donc très difficile, voire impossible, d'obtenir un crédit dans ces conditions.

La solution restante pour pouvoir à nouveau emprunter sera d'envisager un rachat de crédit qui permettra en regroupant tous les crédits et en négociant une durée plus longue de se retrouver avec un taux d'endettement inférieur à celui qui est toléré par la loi. Il faut cependant que soient aussi renégociés les taux d'intérêt et généralement, cette négociation n'est pas favorable à l'emprunteur. Cependant, ça reste une des solutions qui peuvent permettre de donner du leste à un budget et d'inclure un emprunt supplémentaire lors de ce rachat.

Les limites du taux d'endettement

Si le taux d'endettement maximum généralement admis est de 33%, il arrive que les banques acceptent de prêter au-delà après examen de la situation personnelle de l'emprunteur. L'analyse qui sera faite sera alors différente. Elle consistera à évaluer ce qui reste pour assurer les charges courantes par rapport aux revenus du ménage et le nombre de personnes qui vivent dans le foyer, en déduisant auparavant bien entendu le montant des crédits. On part en effet, du principe qu'un endettement d'un taux de 40% est plus facile à supporter si les revenus sont élevés qu'un taux de 33% pour les petits revenus.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017