Excite

Taxe financière : la loi Tobin

Suite aux différentes crises qui se sont succédées : crise boursière, crise bancaire et crise économique ; la loi Tobin est ressorti des cartons et pourrait être mise en oeuvre. Cette loi vise à taxer les transactions financières. Retrouvez les principes de cette taxe financière mais aussi les principales difficultés à la mettre en place.

La loi Tobin doit son nom à son créateur : Jacques Tobin. Célèbre économiste des années 1970 qui a reçu le "prix Nobel d'Economie" en 1972.

Principe de la loi Tobin :

Cette loi est basée sur le principe d'une taxation des transactions monétaires au niveau internationale. Initialement prévue pour diminuer la volatilité sur les marchés financiers, elle est maintenant une alternative aux systèmes financiers actuels et se positionne ainsi dans une politique qui se veut moderne et de développement.

En taxant chaque transaction, cette taxe financière réduirait en théorie la volatilité et donc, par conséquence la spéculation. Malheureusement, plusieurs études réalisées (en Suède ou à la Bourse de Paris par exemple) démontrent l'innefficacité d'une telle taxe, voire même une augmentation de la spéculation sur les marchés.

Difficultés de mise en oeuvre :

La première difficulté rencontrée est la répercussion de la taxe. En effet, si les établissements financiers se retrouvaient taxés sur leurs transactions boursières, ils répercuteraient cette taxe sur leurs clients en augmentant leurs tarifs par exemple.

Deuxième grosse difficulté, cette taxe financière devrait être obligatoire dans tous les pays du monde, mais il semble impossible qu'une telle mesure soit acceptée partout. Il ne serait pas possible pour un pays d'appliquer seul cette taxe, car elle aurait des répercussions négatives sur l'économie.

En théorie la loi Tobin permettrait de diminuer les transactions spéculatives sur les marchés financiers, mais seulement en théorie. En pratique, il semble impossible de mettre en place une telle taxe financière. Cependant, il existe des alternatives comme par exemple le "droit de timbre", qui était une taxation sur les revenus financiers jusqu'en 2008.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017