Excite

Toulon : Sarkozy dit la vérité aux Français

5 mois avant l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy a choisi la franchise pour expliquer aux Français la situation actuelle. Et il ne le cache pas, aujourd'hui, "la peur est revenue". L'accent est également mis sur la nécessité de prendre des mesures pour sauver l'Europe, qui risque gros en cette période noire.

Le problème c'est que justement, il n'y a pas de plan. Aucune "recette" n'a été énoncée hier, et le président doit justement en discuter avec Angela Merkel lundi prochain. En Janvier, une réunion est d'ores et déjà organisée avec les partenaires sociaux afin de trouver des solutions dans le domaine de l'emploi.

Sarkozy avoue partiellement l'échec de son quinquennat en affirmant que "la vie des Français est plus difficile après trois ans de crise". Le fameux "travailler plus pour gagner plus" est devenu gagner moins ou travailler plus. Le président refuse toutefois l'austérité, la rigueur et la déflation, en souhaitant que la solution trouvée pour rémédier à la crise passe plutôt par le travail ainsi que la maitrise de nos dépenses.

Les solutions passeraient pas la remise en cause des 35 heures, l'abolition de la retraite à 60 ans, la réforme de la protection sociale et des efforts pour promouvoir l'emploi. Par contre il faudrait aussi mieux contrôler l'immigration, lutter contre la concurrence déloyale et éviter le pillage de nos technologies qui nuisent aux usines françaises. Les accords de Schengen devraient quand à eux être "repensés".

Concernant l'euro, Nicolas Sarkozy a reconnu ses erreurs, comme par exemple le fait d'avoir accepté lors du sommet de Deauville que le secteur privé participe à la restructuration de la dette grecque. Il affirme que "ce qui a été fait pour la Grèce dans un contexte très particulier ne se produira plus", et qu'aucun Etat de la zône Euro ne sera plus mis en défaut de telle manière.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2021